Home > Actualités du Web > La maintenance prédictive au service de l’industrie ou comment éviter l’arrêt imprévu des machines

La maintenance prédictive au service de l’industrie ou comment éviter l’arrêt imprévu des machines

Afin de détecter et gérer au mieux les défaillances machines, les entreprises investissent de plus en plus dans les technologies de maintenance prédictive

Les temps d’arrêt imprévus des machines coûtent cher à l’industrie et rallongent les temps de récupération d’urgence. De plus, il est toujours difficile de planifier les plans de maintenance afin de se situer au mieux entre maintenance curative et maintenance réactive. C’est pour cela que les entreprises se tournent vers la maintenance prédictive, comme le rapporte le fournisseur spécialisé ServiceMax de GE Digital.

L’étude commandée par ServiceMax comporte les caractéristiques suivantes :

  • Différents secteurs sont représentés : production, énergie, transports, télécoms, distribution, etc.
  • 4 pays sont couverts (Allemagne, France, Royaume-Uni, États-Unis)
  • 82 % des entreprises interrogées ont fait face à des temps d’arrêt imprévus de leurs machines au cours des trois dernières années
  • 46% des arrêts imprévus sont liés à des défaillances du matériel
  • 40% à un incident logiciel
  • (L’erreur humaine complète le pourcentage restant)

Cela représente, en moyenne 4 heures d’interruption et un coût de 2 millions de dollars. La production, l’IT et les services clients restent les services les plus impactés.

Maintenance Prédictive

Le monde de l’industrie dépend de plus en plus des machines, cependant la performance de ces actifs n’a pas toujours été suivie de la même façon. Ainsi, 70% des répondants disent ne pas savoir exactement quand leurs équipements doivent être maintenus ou mis à niveau…

Néanmoins, le vent tourne et l’étude montre que les entreprises sont davantage prêtes à investir dans des solutions spécifiques. Des technologies embarquant une intelligence artificielle (IA) capable de mieux anticiper les défaillances techniques ou avaries que l’humain. Se passer de tout arrêt imprévu est une priorité très élevée, voire l’objectif principal du choix de ces technologies.

Pour atteindre cet objectif, certains prévoient d’investir dans une « copie numérique » (digital twin en anglais c’est à dire un dispositif similaire à un opérateur de maintenance susceptible de prendre les décisions qui s’imposent à la place d’un humain) avec des capacités de maintenance prédictive et d’IA. Ce qui aiderait à prévenir les défaillances majeures de l’infrastructure dont ils ont la charge.

En conclusion, le secteur de l’industrie a la volonté de passer d’une maintenance réactive à une maintenance préventive , voire à une maintenance proactive. Toujours est-il que des questions d’éthiques restent en suspens en ce qui concerne de laisser la volonté d’une machine prendre des décisions à la place de l’Homme.

About Clément De Figueiredo

Clément De Figueiredo
Responsable Actus Web / Big Data @Horizonduweb, Gamer et Fan de café avant tout

Voir aussi

Introduction au Machine Learning

Le Machine Learning ou apprentissage automatique est un sous ensemble de l’intelligence artificielle. Cela correspond ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afin de vous remercier, Horizon Du Web utilise KewordLuv. Entrez votre_Nom@vos Mots Clefs dans le champ "Nom" pour bénéficier de cette option. Les commentaires constructifs, utiles et de plus de 400 caractères seront mis en dofollow.

Lire les articles précédents :
Le développement de Java EE confié à la fondation Eclipse

Dans un billet de blog publié par David Delabasse - Java Evangelist pendant le mois ...

Fermer